AU COEUR DE LA RÉCOLTE DU CHANVRE


 

Depuis quelques mois, le chanvre et son huile aux vertus dermo-cosmétiques reviennent sur le devant de la scène. Or, que sait-on de cette plante ? Comment est-elle cultivée ? Récoltée ?

En tant que partenaire de LA CHANVRIÈRE, située dans l’Aube (première coopérative de transformation du chanvre en Europe), nous profitons de la récolte du chènevis (la graine de chanvre) pour raconter toute la culture de cet « or vert ».

La particularité du chanvre ? Il est récolté à deux dates différentes selon son utilisation : fibre seule ou fibre & chènevis. Pour obtenir la précieuse huile de chanvre, plusieurs étapes sont nécessaires. La récolte aura lieu en septembre en fonction de la maturité du chènevis.

Tout commence entre avril et mai, date à laquelle on sème les graines de deux grandes familles de chanvre : l’une spécifique pour son développement rapide et à grande tige qui sera dédiée à l’utilisation de sa fibre et l’autre qui permettra d’obtenir à la fois de la fibre et de la graine.

En trois semaines à partir du semis, la plante atteint déjà 30 à 40 cm. Puis l’été arrive et la plante croît de façon rapide : jusqu’à 10 cm par jour !

Enfin, en août, le chanvre fleurit. La récolte de la graine interviendra dans les trois semaines qui suivent la floraison.

La date de la récolte est décidée par la coopérative agricole, LA CHANVRIÈRE. Pour obtenir le meilleur rendement, tout se joue à quelques jours près, il faut être vigilant car tout peut être ruiné par une météo peu clémente !

 

Le chanvre, pendant sa culture, ne demande aucun traitement phyto-sanitaire (pesticide, fongicide, herbicide) et se contente de l’eau de pluie. C’est donc une culture totalement écologique. En revanche, sa récolte est particulièrement délicate. En effet, le chènevis doit être nettoyé, séché et mis en silo dans les 5 heures qui suivent sa récolte pour conserver sa qualité optimale.

En travaillant en étroite collaboration avec LA CHANVRIÈRE, nous avons accès à un chènevis BIO premium et régulier en qualité et en quantité.  C’est là un des secrets de la qualité de nos soins dermo-cosmétiques !

 

Retour en images sur la récolte de cette précieuse graine !

 

Images tournées le 17 septembre 2018 dans un champ de chanvre de l’Aube (10).

 

BE EST : CHANVRIA INVITÉE A PRÉSENTER SON PROJET

 

Le 6 juin 2018 CHANVRIA a été invitée à présenter son projet de valorisation de la graine de chanvre au cours du diner de lancement des états généraux de Bio-économie de la région GRAND EST.

Devant une assemblée présidée par M. Jean ROTTNER (président de la région grand Est) et en présence de nombreux élus et chefs d’entreprises, au nombre desquels : Madame Lise Magnier – députée de la 4° circonscription de la Marne, Madame Heliot – Couronne – présidente de la commission développement économique de la région Grand Est , nous avons eu la possibilité de présenter les actions entreprises pour valoriser et contribuer au développement d’une culture éminemment DURABLE.

Nous avons pu rappeler que le grand Est est la première région de production de chanvre en Europe, que le Chanvre se cultive de façon totalement naturelle, que sa graine offre des principes actifs de grandes valeurs et que Chanvria se développe autour d’une pépite.

Ce fut aussi l’occasion de remercier la coopérative La Chanvrière, Troyes Champagne Metropole, la BPI pour leur aide.

Merci à Madame Oliviera et à la région Grand EST d’avoir soutenu CHANVRIA depuis sa création et de nous avoir donné la possibilité de plaider pour le développement d’une culture durable qui doit retrouver une place prépondérante sur le terroir français.

Pierre Lenfant – Gérant CHANVRIA SARL

 

Pour plus de renseignements, rendez vous sur :

https://www.grandest.fr/

http://lachanvriere.com/

http://troyes-champagne-metropole.fr/

 

 

CHANVRIA, STAR DU JT FR 3 CHAMPAGNE ARDENNE

L’Or Vert : forte croissance de production du chanvre en Champagne-Ardenne

Karl D’Hulst – Agriculteur / © Kevin Berg / France 3 Champagne-Ardenne

 

Le chanvre se commercialise dans des secteurs aussi variés que la cosmétique ou l’isolation, et la liste est loin d’être close.

La culture du chanvre est bonne pour l’environnement et le portefeuille. Dans le chanvre, rien ne se perd, tout se vend, de la graine bientôt récoltée, à sa tige et ses précieuses fibres. Les débouchés se multiplient dans le bâtiment où il est utilisé dans des matériaux et laines isolantes. On l’utilise aussi pour la litière pour les bêtes ou les jardins, ou encore alimentation animale voire humaine avec les graines.

Ces graines donnent des idées du côté de la Technopole de l’Aube. « Chanvria » est une marque de cosmétique qui vient d’être lancée par Pierre Lenfant, ingénieur agronome. Mains, pieds, visages, il existe une gamme complète de crèmes à base d’huile de chanvre. En deux mois, déjà 130 pharmacies partenaires proposent ces produits dans le pays.

La recherche continue

Dans un laboratoire de l’agglomération troyenne on met le paquet sur les fibres du chanvre. A Troyes, cité du textile, la question suscite beaucoup d’intérêt.

Pour information, contrairement à ses cousins, ce cannabis ne contient pas de substances psychotrope

 

 

 

Lire la suite surhttp://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/emissions/completement-est-0/vert-forte-croissance-production-du-chanvre-champagne-ardenne-1325855.html