BE EST : CHANVRIA INVITÉE A PRÉSENTER SON PROJET

 

Le 6 juin 2018 CHANVRIA a été invitée à présenter son projet de valorisation de la graine de chanvre au cours du diner de lancement des états généraux de Bio-économie de la région GRAND EST.

Devant une assemblée présidée par M. Jean ROTTNER (président de la région grand Est) et en présence de nombreux élus et chefs d’entreprises, au nombre desquels : Madame Lise Magnier – députée de la 4° circonscription de la Marne, Madame Heliot – Couronne – présidente de la commission développement économique de la région Grand Est , nous avons eu la possibilité de présenter les actions entreprises pour valoriser et contribuer au développement d’une culture éminemment DURABLE.

Nous avons pu rappeler que le grand Est est la première région de production de chanvre en Europe, que le Chanvre se cultive de façon totalement naturelle, que sa graine offre des principes actifs de grandes valeurs et que Chanvria se développe autour d’une pépite.

Ce fut aussi l’occasion de remercier la coopérative La Chanvrière, Troyes Champagne Metropole, la BPI pour leur aide.

Merci à Madame Oliviera et à la région Grand EST d’avoir soutenu CHANVRIA depuis sa création et de nous avoir donné la possibilité de plaider pour le développement d’une culture durable qui doit retrouver une place prépondérante sur le terroir français.

Pierre Lenfant – Gérant CHANVRIA SARL

 

Pour plus de renseignements, rendez vous sur :

https://www.grandest.fr/

http://lachanvriere.com/

http://troyes-champagne-metropole.fr/

 

 

MARIE CLAIRE, « TENDANCE : LA COSMÉTIQUE AU CHANVRE, « PÉPITE VERTE » DES PEAUX FRAGILES »

CHANVRIA mis à l’honneur sur le site Marie Claire, le 17 mai 2018.


Chanvria, une marque pionnière

Si de nombreuses marque intègrent peu à peu le chanvre dans leurs produits, d’autres comme Chanvria® ont fait le pari de développer leur gamme uniquement autour de cet actif. Implantée près de Troyes, cette strart-up s’approvisionne en matière première au sein de La Chanvrière, coopérative de l’Aube en Champagne, qui cultive un chanvre 100% naturel et certifié bio.

« C’est une pépite, mais malheureusement nous l’exploitons peu, regrette Eric Atlan, pharmacien de métier et co-fondateur de l’entreprise. De plus, le chanvre est une plante totalement naturelle et bio : on sème, on attend que la pluie tombe, on récolte. Elle n’a besoin d’aucuns traitement chimique. « Une culture économique et écologique donc, qui à de quoi séduire les consommatrices en recherche de soins qui préservent non seulement leur capital beauté, mais aussi la planète. « 

 

Pour voir l’article complet : http://www.marieclaire.fr/chanvre-cannabis-cosmetique-beaute,1265250.asp

CHANGEMENTS DE LA PEAU ET PRODUITS ADAPTES EN FONCTION DES SAISONS

 

Comme vous le savez, l’organisme vit et évolue en fonction des saisons. Il en est de même pour notre peau. C’est pour cela qu’il faut en prendre soin à l’aide de produits adaptés.

A chaque changement saisonnier, la peau subit de nombreuses agressions : elles peuvent être dues au froid et la chaleur, d’origine naturelle ou mécanique (soleil, chauffage…). Ces nombreux changements obligent notre peau à fournir un important effort d’adaptation, il est alors indispensable de l’aider au mieux à passer chaque saison.

 

L’automne, une phase de transition.

En automne, la peau reprend sa « vraie nature. Les imperfections vont réapparaître : rides, rougeurs, productions accrues de sébum, … La peau est fatiguée de tout ce qu’elle a subi durant l’été : chaleur, soleil, bain de mer, exposition au chlore des piscines… Elle a par conséquent besoin d’être boostée pour retrouver son éclat. La période des masques régénérateurs, des masques hydratants et nourrissants est de retour.

L’hiver, une peau au ralenti.

Le froid, le vent sont les principaux ennemis de notre peau durant cette période ainsi que les différents écarts de température. Le métabolisme cutané est plus faible, la circulation sanguine est plus lente, par conséquent, le renouvellement cellulaire se fait au ralenti et l’éclat de la peau est moindre. C’est donc la période où l’application de crèmes à texture riche se fait afin de donner du confort à notre peau et de la protéger de ces agressions extérieures.

Le printemps, une peau toute neuve.

Après de nombreux mois passés dans le froid et dans le manque de lumière, la peau a besoin d’un renouveau. Les exfoliants et les nettoyages de la peau sont par conséquents les bienvenus afin d’éliminer toutes les toxines accumulées durant cette longue période cachée sous les gros pulls et de préparer notre peau à accueillir le soleil et le beau temps !

L’été, la joie et le danger.

Le soleil est au rendez-vous ! Sous l’effet de la chaleur, la peau transpire plus, les pores sont dilatés et le sébum est plus fluide. Il faut donc restaurer la barrière cutanée de la peau et réhydrater l’épiderme en lui apportant de l’eau et des nutriments. Lors des premiers rayons de soleil, les crèmes plus légères et plus fluides sont à nouveau de sortie.

Et surtout, il ne faut pas oublier de protéger notre peau des rayons UV et d’en prendre soin suite à une exposition au soleil. En effet, Utiliser un produit après solaire est primordial pour réhydrater la peau, apaiser le feu du soleil, aider à la régénération cellulaire et améliorer la qualité du bronzage.

Peu importe la saison, il est important de prendre soin de notre peau en l’hydratant chaque jour avec une crème adaptée à notre type de peau et à notre environnement extérieur.

 

Source : www.mapeaumonageetmoi.fr

COMMENT LIRE UNE LISTE D’INGRÉDIENTS (INCI)

La loi impose aux fabricants de produits cosmétiques de lister la totalité des ingrédients présents dans la formule des produits sur leur packaging. Il s’agit de la liste INCI : International Nomenclature for Cosmetic Ingredients. Cependant, se retrouver face à cette liste d’ingrédients n’est pas toujours facile : en effet, elle est bien souvent longue et compliquée à décrypter…

La liste INCI, obligatoire en Europe depuis 1999, est standardisée : elle doit être listée en latin ou en anglais, de façon à être compréhensible par tous, peu importe le pays. Les noms en latin désignent des ingrédients naturels, comme les extraits de plantes, les huiles végétales ou encore les huiles essentielles.

Les ingrédients de la liste INCI apparaissent par ordre décroissant, c’est-à-dire de la plus grande à la plus petite teneur. Ainsi, plus on descend dans la liste moins l’ingrédient est présent en forte concentration. Dans la plupart des produits cosmétiques, le premier ingrédient de la liste est l’eau (dénommée AQUA ou WATER sur la liste d’INCI), sauf si le produit est une huile pure.

Il est alors facile de vérifier la quantité de principe actif contenu dans un cosmétique. Par exemple, un produit à l’huile d’argan devrait voir apparaitre l’huile d’argan parmi les 4 premiers ingrédients de sa liste INCI. En revanche, si l’huile d’argan figure dans les derniers ingrédients de la liste, cela signifie qu’elle est présente en faible quantité voir en quantité négligeable (inférieur à 1%).

Remarque : Sachez que l’huile de chanvre (CANNABIS SATIVA SEED OIL) figure en deuxième ou troisième position dans la liste INCI des produits CHANVRIA, juste après l’eau !

Liste INCI du baume corps CHANVRIA :

Désormais, vous savez comment lire une liste INCI. Découvrez maintenant notre article précédent concernant les ingrédients à éviter dans un produit cosmétique.

LA MEILLEURE DES HUILES… VIENT DU CHANVRE !

copyright www.reponsesbio.com

Il existe des huiles bonnes pour la santé, les défenses immunitaires, et d’autres pour l’équilibre intestinal, il y en a certaines que l’on mélange aux soins de beauté ou que l’on utilise pour les massages… Eh bien celle issue du chènevis, la graine du chanvre, est d’une ingéniosité incomparable puisqu’elle permet tout cela en même temps, et bien plus encore.

Personnellement je suis un grand adepte de l’huile d’olive, depuis longtemps j’en mets partout, tout le temps. Je dois bien dire que je ne l’ai jamais regretté et qu’encore aujourd’hui elle me rend de grands services. Cependant depuis que j’ai découvert l’huile de chanvre, il y a de nombreuses années, je ne cesse d’être émerveillé par ses innombrables vertus que je redécouvre un peu plus chaque jour. Il y en a tant et elles sont si variées, que j’ai décidé d’en partager ses secrets avec vous.

Une huile de santé, de beauté et de vitalité

Du fait de sa très faible teneur en THC, moins d’une partie pour un million, l’huile de chanvre n’a, rappelons-le ici, strictement aucun effet psychoactif. Il faudrait en consommer plus de vingt litres en moins d’une heure, pour ne ressentir qu’un léger étourdissement ! Ce qui est bien évidemment impossible.

En revanche, en plus d’apporter tous les tocophérols de la vitamine E :

  → alpha,

  → bêta,

  → delta,

  → et gamma

Offrant une protection remarquable contre :

  → les maladies cardiovasculaires et infarctus,

  → la formation de caillots sanguins,

  → l’apparition de radicaux libres,

  → la croissance des cellules cancéreuses,

  → ou encore la dégénérescence neuro-musculaire…

L’huile de chanvre est aussi et surtout la plus riche de toutes en acides gras essentiels, partagée entre les acides gras insaturés, poly-insaturés et mono-insaturés, dont :

  → l’acide palmitoléique et ses isomères,

  → l’acide oléique,

  → mais aussi l’acide linoléique ou ALA et ses isomères,

  → l’acide alpha-linolénique et ses isomères,

  → l’acide arachidonique,

  → et l’acide gondoïque.

Autrement dit des oméga 3 et 6 dans un parfait ratio que la nature n’a su atteindre avec aucune autre forme végétale. Une occasion tout à fait unique de ne pas prendre de risque avec les huiles de poissons pouvant parfois s’avérer polluées.

Scientifiquement reconnues, l’importance et la rareté d’une consommation aussi équilibrée d’acides gras essentiels sont aujourd’hui de notoriété publique.

  → Des test cliniques effectués sur des patients souffrant de dermatites atopiques, étalés sur une période de quatre semaines, ont démontré une amélioration significative uniquement sur la base d’une consommation quotidienne d’huile de chanvre.

Cela principalement grâce à la perfection de cette proportion d’oméga 3 et 6 qui, pris séparément, ne donnent absolument pas les mêmes résultats.

  → D’autres analyses liées à ces mêmes tests ont montré quant à elles une baisse significative du niveau sanguin de cholestérol et de triglycérides.

Et ce ne sont là que quelques exemples parmi tant d’autres, puisque dans les années 90, le Docteur Elia Jonas a fourni la preuve que l’huile de chanvre agissait à la fois sur :

  → l’asthme et les affections respiratoires du tractus supérieur et inférieur,

  → les maladies de la peau dont le vitiligo, le psoriasis, la dermatite, l’acné, le lupus, la rosacée, la couperose et les brûlures,

  → les pathologies gastro-entériques,

  → les troubles de l’appareil circulatoire, concernant aussi bien la pression sanguine que la vascularité,

  → les symptômes typiquement féminins comme les mammites chroniques, les kystes de poitrine, les kystes ovariens et les problèmes de menstruation,

  → les kystes en général,

  → l’ostéoporose et l’arthrite rhumatoïde,

  → les convulsions,

  → les polypes,

  → la sclérose en plaques,

  → les déficiences immunitaires,

  → l’ostéoporose,

  → les tumeurs bénignes comme malignes,

  → les déficits d’attention liés à une hyperactivité,

  → et même les troubles de l’élocution, l’autisme précoce, ou les désordres comportementaux.

En plus des tocophérols et acides gras essentiels que nous venons d’évoquer, les sitostérols, stérols de plantes, sont également présents, bien que dans une infime proportion, sous forme de cannabinoïdes comme le tetrahydrocannabidiol ou THC et le cannabidiol ou CBD. Le CBD, sur lequel de nombreuses études fort prometteuses sont actuellement menées, n’est absolument pas psychoactif et affecte essentiellement le système des anandamides. Ces anandamides, ou cannabinoïdes ingénieux, sont des molécules que l’organisme sait produire naturellement, mais en quantité parfois insuffisante pour résoudre certains problèmes liés aux pollutions modernes.

Les anandamides déterminent et facilitent entre autres choses :

  → les réactions physiologiques en cas d’alteration du système immunitaire,

  → ainsi que les fonctions psychologiques et cognitives à travers l’activation de certains neurorécepteurs récemment découverts.

Pour finir cet étonnant palmarès on citera également la teneur en:

  → carotènes, terpènes précurseurs de la vitamine A nécessaire aux mécanismes de la croissance ainsi qu’au bon fonctionnement de la vue,

  → et en différents minéraux dont le calcium, le magnésium, ou encore le potassium.

Notez bien que tout ce que nous venons d’observer n’est en soi que le résultat d’une alimentation quotidienne riche en huile de chanvre ! Imaginez maintenant le double bénéfice d’un usage complémentaire par voies externes, en massages cutanés et crâniens. Utilisée de cette manière elle renforcera peau, ongles et cheveux tout en agissant en synergie avec sa consommation alimentaire. On ajoutera tout de même que comme toute huile, celle du chanvre contient également des acides gras saturés, mais en petites quantités, ce qui contrairement aux idées reçues et au regard de nouvelles études relativement récentes, peut être une source de bienfaits pour lutter contre l’anémie ou la malnutrition. Dans un monde où de plus en plus d’obèses sont en carences permanentes, cette huile est donc du pain béni. Cependant n’oubliez pas que pour bénéficier de toutes les vertus que nous venons d’évoquer, il est indispensable de ne pas la chauffer et de se procurer une huile issue d’un authentique procédé de pression à froid.

L’huile de chanvre en synergie avec d’autres huiles

Bien qu’elle puisse volontiers remplacer toutes les huiles de table que vous avez l’habitude de consommer, il peut tout de même être intéressant de profiter de ses nombreux bienfaits en synergie avec ceux d’autres huiles.

Dans l’alimentation, aussi bien pour le mélange subtil des saveurs que pour la complémentarité nutritionnelle j’aurai tendance à vous conseiller avant tout de la mélanger, vous vous en doutez, à de l’huile d’olive de première pression à froid. Ce qui n’empêche absolument pas de la marier à des huiles encore plus thérapeutiques comme l’huile de lin, dont certaines propriétés sont finalement relativement proches.

En soins de beauté, pour mieux lutter contre différentes maladies de la peau, la sécheresse cutanée ou la couperose, vous pouvez la mélanger à parts égales avec de l’huile de tamanu ou calophylle, et éventuellement quelques gouttes d’huile essentielle de camomille noble.

Mais bien entendu ces exemples sont loin d’être exhaustifs, puisqu’elle sera aussi très intéressante alliée aux huiles :

  → d’argan,

  → d’avocat,

  → d’abricot,

  → etc.

Mélanges qui seront bien évidemment à déconseiller aux peaux les plus grasses.

Bien choisir son huile de chanvre

Quoique redécouverte tardivement en Occident, étant donné qu’elle était déjà utilisée pour les mêmes vertus par les Chinois plusieurs milliers d’année avant notre ère, l’huile de chanvre est aujourd’hui proposée par de très nombreux fabricants et distributeurs. Et comme de bien entendu, la choisir bio n’est pas suffisant. C’était d’ailleurs déjà le cas bien avant la déperdition du label bio par les instances gouvernementales, souhaitant le généraliser en dénaturant éhontément sa charte pour en faire « profiter » l’ensemble du secteur agroalimentaire. Pourquoi l’huile de chanvre bio n’est-elle pas nécessairement sûre ?

Eh bien parce qu’il ne suffit pas qu’un champ soit exempt ou pauvre en traitements phytosanitaires pour produire une huile de chanvre que vous pourrez consommer sans danger. Effectivement, le chanvre a des propriétés telles qu’il est en mesure d’absorber une quantité très importante de métaux lourds, pesticides, fongicides, radiations, etc. Si bien que l’on considère à raison cette plante comme le meilleur espoir de la terre pour assurer l’avenir de l’humanité. Il est donc d’utilité publique de faire pousser du chanvre un peu partout tant ces pollutions ont envahi depuis longtemps les moindres parcelles de la planète. Selon les très sérieuses et pertinentes études de Claude Bourguignon dont nous avons souvent parlé sur Réponses Bio, les champs traités depuis les années cinquante en France, et ailleurs, sont des sols morts condamnés à recracher pendant plus d’un siècle les horreurs que nous y avons nichées pour assurer la production en masse de tomates carrées et de blés transgéniques.

A moins que…

A moins que nous y fassions régulièrement pousser du chanvre pour assainir en un temps record les 51 milliards d’hectares cultivables, chimiquement traités de part le monde. Et qu’à chaque fois nous destinions ce chanvre contaminé à une incinération strictement contrôlée. Par conséquent, ce facteur n’étant bien évidemment pas encore pris en compte, se contenter d’acheter du chanvre bio ne met malheureusement pas à l’abri du pire. Ce qui, et cela va sans dire, s’applique à tous les produits dérivés du chanvre, dont sa merveilleuse huile. Pour le moment il n’existe à ma connaissance qu’un seul producteur français, et même breton, commercialisant une huile de chanvre irréprochable.

Irréprochable parce que :

  → cultivée depuis près de vingt ans sur des sols étant dès le départ plus que bio,

  → et issue d’une technique d’extraction réinventée et très particulière permettant un véritable pressage à froid.

Deux raisons la rendant plus pure et biodisponible que toutes celles ayant été portées à ma connaissance.

SourceJean-Baptiste Loin 

La meilleure des huiles… vient du chanvre !